• Gagner ! Gagner ! Non à la contre-réforme ! A bas la réaction ! Vive l'offensive !


    Nous devons gagner sinon nous sommes baisés pour longtemps. La classe ouvrière mais aussi la classe de ceux (celles) qui croient être au-dessus du prolétariat, toutes les personnes ne se rendant pas compte de leur situation précaire à savoir celles qui ne sont pas ENCORE précarisées institutionnellement  (un N ou deux ?) et qui seront surprises quand le lumpen prolétariat moderne ne sera même plus en mesure de leur venir en aide doivent réagir maintenant. La retraite, la contre-réforme la concernant doit être un catalyseur pour toutes les revendications qui dormaient dans les poches des syndicats, un déclic pour toutes les énergies qui étaient sous les parapluies soc'dem'.

    Le coyote n'est pas un politicien, pas un intello, pas un stratège et il attend des réponses de son camp pour qu'on lui explique pourquoi le peuple doit se faire arracher ce que ses très proches ancêtres ont gagné sur les ruines du nazisme, la retraite, la sécurité sociale et après les vagues de 68 qui ont quand même fait changer le monde, la liberté dans un certain nombre de domaines.

    Lutte ouvrière : ce que le gouvernement fait, la rue peut le défaire...

    NPA (à Paris) : qui c'est les casseurs, le patronat !
     
    PS : retraite à soixante ans (on sait ce qu'il en est en vérité)

    Parti de gauche : T-Shirts à vendre !

    FA : Révolution Sociale et libertaire (mais on bosse jusqu'à quand ? et pour produire quoi ?)

    AL : Pas de guerres entre les peuples, pas de paix entre les classes ! (mais on ne voit pas leurs drapeaux quand les flics chargent des manifestants ou qu'on attaque les banques, administrations pénitentiaires, pôles emploi, etc., on n'est pas en Grèce)

    OCL : journal à vendre !

    Bref, le coyote n'a aucune antipathie pour la plupart des partis et mouvements cités (remarquez qu'il ne parle quasiment plus des syndicats qui négocieraient la longueur de nos chaînes si nous étions encore à l'époque de l'esclavage) mais, bordel, on fait quoi ?

    C'est beau ces demandes d'AG et c'est encore plus beau quand elles existent mais ce soir encore j'étais dans une manif où les flics ont failli nous massacrer ! Ce qui nous a sauvé, c'est leur nombre tellement impressionnant que nous avons piteusement plié bagage et la télé a pu dire, quand même, mensonge éhonté, qu'il y avait eu des échauffourées place Denfert Rochereau !

    Le coyote vous assure qu'il n'y a eu aucune échauffourée, quelques coups de matraques parce que nous réclamions la jonction d'une manif séparée par les forces de l'ordre mais aucune casse, aucune dégradation, pas de jets de projectiles, rien de la part des manifestants (lycéens, quelques salariés restés car les autres avaient, comme d'hab, plié banderoles et bagages)

    Le coyote vous lipp !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :