• A Budapest partout au téléphone !

    Le coyote qui n'a pas eu un emploi du temps des plus riches ni des plus épanouissants ces derniers jours s'est laissé aller à regarder des poissons dans un aquarium hongrois dans lequel ils plongeaient pour aller cueillir au fond des piécettes dorées, argentées ou bronzées qu'ils se supendaient ensuite au cou avec de grands sourires et des morceaux de musique assez désuets.

     

    Les poissons de la réserve ont semblé avoir de grands talents pour cette activité ce qui impliqua de les voir beaucoup auprès des commentateurs et c'est là, parmi cette engeance journalistique paraît-il garante de la démocratie, que le gardien chef de la réserve se cachait ! Il était partout ! Le poisson Dacourt faisait l'objet d'un reportage et, hop, le gardien de la réserve était justement au téléphone avec lui ! Les quatre poissons d'un relais quelconque gagnaient le quelconque relais et étaient invités à s'exprimer sur le quelconque relais et leur victoire sur ledit quelconque relais et, hop, l'un des quatres poissons était au téléphone ! Avec qui ? Avec le gardien chef de la réserve qui, de la maison de sa sirène, disait que c'était bien d'avoir gagné ce quelconque relais !

     

    Il était partout ! Et les fouines de la presse de relayer l'information, de rediffuser maintes fois le passage où le poissons Dacourt parle à son gardien chef et d'attendre la fin de la retransmission de l'émission pour que la Marseillaise retentisse en générique et d'user d'un vocabulaire nationaliste dans lequel suintait l'esprit de corps, le collectif qu'on sentait bien et comme parmi les poissons il y avait, paradoxe de notre réserve, des chiens policiers, on remerciait gendarmerie et compagnie !

     

    Regarder les championnats de poissons dans l'aquarium de Budapest sentait plus la peste que le buddha. Le coyote s'est dit qu'ils étaient quand même forts, les gardiens de la réserve ! Pendant que le chef était au téléphone à causer avec des poissons, le gardien de la réserve intérieur continuait d'envoyer les poulets (Loué soit-il) contre de pseudo voleurs de poules à trop grosses voitures sans que personne ne dise rien puisque nous étions tous collés à l'aquarium et que les rapaces continuaient de jouer à se toucher les bourses. Pas gai le coyote en ce moment, il a l'impression qu'on loupe quelque chose, que quelque chose échappe à la faune enfermée dans la réserve... Les grenouilles vont-elles se décider à donner le coup de patte salvateur ? (voir article les coyotes sont-ils des grenouilles ?)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :